Après le réducteur de pression COMPACT, et de son homologue le STABLINOX, GRANDSIRE innove en lançant un nouveau produit sur le marché :  Le DETARTROR.

Ce réducteur de pression se démarque par sa valeur ajoutée, fortement suggérée par son nom. En effet, plus qu’un simple réducteur de pression, le DETARTOR permet de réduire considérablement le tartre s’accumulant sur les résistances d’un chauffe-eau.

Le tartre est principalement constitué de carbonate de calcium, une substance blanche que l’on retrouve également dans la composition des craies, mais aussi dans celle du marbre. Il n’est donc pas surprenant que le tartre soit un élément qui à long terme peut s’avérer destructeur/perturbateur pour votre chauffe-eau.

L’adoucisseur d’eau, une réelle solution? 

Bien que les adoucisseurs d’eau soient efficaces afin de réduire le tartre, cette alternative reste coûteuse. Car il ne faut pas oublier de prendre en compte l’entretien de l’adoucisseur, qui peut rapidement faire monter la somme finale allouée à la protection de votre réseau.

Par ailleurs, le tartre n’est pas un élément néfaste pour l’Homme, le calcium qu’il contient est même indispensable à notre organisme. Alors que les adoucisseurs d’eau modifient la dureté de l’eau, en remplaçant les ions calcium par des ions sodium, et nous privent donc de ce précieux minéral, le DETARTOR, ne modifie pas la composition chimique de l’eau. 

D’innovation en solution

C’est donc la raison pour laquelle notre pôle Recherche & Développement a mis au point ce système innovant.  

Robuste et compact, ce dispositif s’avère plus économique que n’importe quel adoucisseur d’eau sur le marché.

En plus de toutes les vertus attribuées aux réducteurs de pression, le DETARTROR se démarque par l’ajout d’une cartouche anti-tartre qui protégera votre chauffe-eau de l’attaque du tartre pendant 7 ans. 

Le procédé employé par ce système s’avère plutôt simple. Lorsque l’eau traverse le champ magnétique, les molécules de tartre sont pulvérisées, sans pour autant être dissoutes. Le lien que l’on pouvait trouver entre les différentes molécules de ce minéral sont comme coupés, empêchant donc l’apparition du tartre.